Index des articles

Les articles


L'architecture émotionnelle au service du projet

Étude du fonctionnement des mécanismes scénographiques dans l'oeuvre de Luis Barragán entre 1940 et 1980

The emotional geography dedicated to project

Analysis of the techniques of mise-en-scene in the work of Luis Barragán between 1940 and 1980
26/06/2009

Texte

Résumé de la thèse de doctorat (discipline : sciences de l'architecture et du paysage) soutenue le 17 juin 2009 à l'Agroparistech, sous la direction de Gilles Clément.

Jury
  • Alain Berthoz, professeur au Collège de France (chaire de physiologie de l'action et de la perception), membre de l'Académie des sciences
  • Gilles Clément, directeur d'études, paysagiste, professeur à l'École nationale supérieure du paysage de Versailles-Marseille
  • Pierre Donadieu, géographe, professeur à l'École nationale supérieure du paysage de Versailles-Marseille
  • Catherine Semidor, professeur à  l'ENSA Bordeaux, GRECAU (Paysages sonores)
  • Maurice Sauzet, architecte, professeur émérite à l'École nationale supérieure d'architecture de Marseille Luminy, membre de l'Académie d'architecture
Cette recherche questionne les mécanismes scénographiques de l'architecture émotionnelle au niveau de leur conception (du point de vue spatio-temporel et des ambiances) et de leur perception (érosion, métamorphoses). Concentrée sur sept œuvres mexicaines de l'architecte Luis Barragán (entre 1940 et 1980), elle interroge la pertinence d'un héritage des principes de composition et du processus de conception de l'architecture émotionnelle pour un projet contemporain alternatif.
L'hypothèse générale est que pour travailler sur les émotions du visiteur, l'architecture émotionnelle s'assure de sa participation consciente et inconsciente, le transforme en acteur en anticipant (provoquant) ses mouvements et lui offre un territoire de liberté. Deux questions se posent alors :

  • Quelles sont les modalités spatiales de l'implication sensible du visiteur ?
  • Dans quelle mesure le scénario processionnel imaginé par Barragán fonctionne-t-il toujours aujourd'hui et pourquoi ?

Une approche méthodologique pluridisciplinaire nous permet de répondre à ces deux questions :

  • L'observation in situ, les enquêtes (récit mémoriel par réactivation perceptive, entretiens semi-directifs et observation des parcours) et l'analyse des documents ont révélé trois procédés d'implication sensible du visiteur : l'individuation (fruit de l'utilisation des réminiscences comme révélateurs nostalgiques), l'introspection contemplative (suggérée par les réglages de la mise en scène), et enfin l'errance (suggérée par un faisceau d'appâts séducteurs).
  • Des méthodes similaires ont permis de constater que les cheminements des visiteurs aujourd'hui combinent toujours des segments spatio-temporels scénarisés par le concepteur et véhiculant toujours l'idée-force de l'architecture émotionnelle. Elles ont enfin permis de poser un regard critique sur le processus de conception et les outils de l'architecture émotionnelle qui ont recours à une pensée scénographique plus atemporelle qu'universelle, riche terreau de développements créatifs possibles.

Les résultats de la recherche sont triples. Au niveau théorique, ils contribuent d'une part à la connaissance de l'œuvre de Luis Barragán et d'autre part à la problématique de la conception et de la perception des ambiances. Au niveau pratique, ils révèlent des principes de composition scénographique et établissent une typologie d'ambiances qui constitueront une aide à la conception afin de mieux intégrer l'homme avec sa dimension sensible dans un projet futur alternatif.

Mots-clés

Architecture émotionnelle, mise en scène, ambiance, perception, processus de conception, réminiscence, art, introspection, cheminement, séquence, montage
Emotional architecture, mise-en-scène, atmosphere, perception, design process, reminiscence, art, introspection, progression, sequence, assembly

Bibliographie



Auteur

Nicolas Gilsoul

Architecte-paysagiste.
Professeur aux Beaux-Arts de Bruxelles.
Maître de conférence à l'École nationale supérieure du paysage de Versailles.
Courriel : nicolasgilsoul@hotmail.com

Pour référencer cet article

Nicolas Gilsoul
L'architecture émotionnelle au service du projet
publié dans Projets de paysage le 26/06/2009

URL : http://www.projetsdepaysage.fr/fr/l_architecture_motionnelle_au_service_du_projet