Index des articles


Responsable éditoriale : Chiara Santini


Cette rubrique propose des textes différents de par leur typologie et leur thème qui visent à représenter les diverses approches possibles de la recherche sur le paysage et les jardins. Il s'agit également de présenter aux lecteurs une sélection de colloques et d'initiatives scientifiques.
Pour ce numéro, les cinq contributions que nous proposons sont consacrées à l'analyse d'ouvrages de parution récente. Il s'agir de cinq volumes où la thématique des jardins et du paysage est abordée selon des entrées et des finalités très différentes (diffusion des résultats de la recherche, vulgarisation de textes difficilement accessibles, mise au point de l'état des connaissances, etc.).
Federico Ferretti présente le seul livre, à l'intérieur de cette sélection, consacré d'une façon programmatique au paysage. Il s'agit du dernier volume de Carlo Tosco qui réfléchit sur les méthodes d'analyse et l'approche disciplinaire propre des sciences historiques vis-à-vis du paysage agraire (toujours dans une perspective de recherche-action).
Les deux volumes analysés par Andrea Cavazzini et Francesca Belviso abordent, en revanche, notre objet d'étude par le biais de deux mots clés - horizon et patrimoine - qui permettent de l'insérer dans le contexte plus ample et complexe de l'évolution de la culture et de la société occidentale dans son rapport à l'espace (et à sa représentation) et au temps (et à ses héritages).
Les contributions de Nicoletta Rolla et Chiara Santini se concentrent enfin sur deux épisodes assez spécifiques de l'histoire de l'art des jardins. Il s'agit d'événements sur lesquels la recherche scientifique est encore assez timide et qui mériteraient d'être ultérieurement développés. Le livre de la paysagiste Michela Pasquali aborde l'histoire des community gardens newyorkais en tant qu'enjeux sociaux vis-à-vis de l'appropriation de l'espace identitaire de la ville par la spéculation immobilière et en tant qu'espaces dotés des principes de composition spécifiques et originels. L'ouvrage de Patrice de Moncan présente en revanche l'un des aspects le moins connu du grand projet de réaménagement et de réorganisation de la ville de Paris dirigé par la baron Haussmann : la réalisation du « réseau » des espaces verdoyants (jardins, parcs, squares, promenades plantées) opérée par l'équipe de l'ingénieur Charles-Adolphe Alphand.

Les articles