Index des articles

Les articles


Montmartre

Contribution à une géographie de l'imaginaire de lieux ritualisés

Montmartre

Contribution to a geography of the imaginary representation of ritual places
26/06/2009

Texte

Résumé de la thèse de doctorat (discipline : sciences et architecture du paysage) soutenue le 30 mars 2009 à l'ENSP de Versailles, sous la direction de Pierre Donadieu.

Jury
  • Jean-Marc Besse, directeur de recherche au CNRS (UMR Géographie-cités), rapporteur
  • Didier Bouillon, ethnologue, professeur à l'ENSP de Versailles, examinateur
  • Michel Collot, professeur à l'université de Paris 3 (UMR 7171), rapporteur
  • Pierre Donadieu, géographe, professeur à l'École nationale supérieure du paysage de Versailles-Marseille, directeur de thèse

Inspirée des travaux du groupe de recherche de l'ancien DEA « Jardins, paysages, territoires » de l'école d'architecture de Paris-la-Villette, la thèse propose de multiples portes d'entrée comme autant de perspectives pour ce lieu singulier : Montmartre. Elle ne se veut pas un travail d'historien, d'ethnologue, de sociologue ou de géographe mais un éclairage sur les relations humaines spécifiques au lieu, sur les rites sociaux initiés par les pratiques de chacun qui perdurent encore aujourd'hui.
Montmartre n'est pas un thème inédit. L'auteur a puisé dans les récits d'écrivains, de sociologues et de nouvellistes, de Louis Chevalier, de l'abbé Jacques Benoist, d'Émile Zola, de Pierre Mac Orlan, de Roland Dorgelès, d'André Salmon, d'Henry Miller, de Céline, de Jean Genet pour n'en citer que quelques-uns. Il a croisé ce matériau avec les travaux d'Alain Roger, d'Augustin Berque et  de Pierre Donadieu, ainsi qu'avec ceux de l'école de Palo Alto.
Montmartre est un « site-monument » mais aussi un lieu de mémoires plurielles !
L'objectif a été de reconstituer et de faire apparaître, sous la chair du vécu, l'ossature de ce patrimoine et des usages qui ont été créés de manière singulière dans un espace qui s'est ritualisé. L'inventaire des diverses traces historiques ayant marqué le(s) site(s), comme autant de coupes géologiques, a permis de déceler les différents groupes sociaux qui en entretiennent le souvenir et qui constituent autant « d'identités alternatives » pour un lieu unique.
À Montmartre et dans le XVIII arrondissement, les réalités survivent, d'autres se dissipent. L'authentique se métisse de fiction ou d'imagination dans un sentiment trouble que suscite parfois le quartier. Ce travail sur la relation du sujet au monde, sur l'espace et le vécu social, développe dans une nouvelle direction les pistes qu'offrent les activités religieuses, libertaires, libertines ou criminelles et se propose d'explorer leur coexistence dans un même espace, d'où le sous-titre de la thèse : « Contribution à une géographie de l'imaginaire de lieux ritualisés ».
Ce sentiment trouble ne résume-t-il pas, à lui seul, le plaisir ambigu que distille toujours la fréquentation du quartier ?

Mots-clés

Montmartre, rituel, géographie imaginaire, lieu
Montmartre, ritual, imaginative geography, places

Bibliographie

Auteur

Frédéric Rossi

A soutenu une thèse en sciences et architecture du paysage à l'ENSP de Versailles.
Créateur et animateur d'une Coopérative Design.
Courriel : frederic_rossi_liegibel@yahoo.fr
http://cooperativecouleurs.wordpress.com
http://cooperativedesign.wordpress.com

Pour référencer cet article

Frédéric Rossi
Montmartre
publié dans Projets de paysage le 26/06/2009

URL : http://www.projetsdepaysage.fr/fr/montmartre