Index des articles

Les articles


Compte rendu du colloque international et interdisciplinaire « Construire l'équité territoriale de la Tunisie »

Cité des sciences, Tunis, 17-18 novembre 2011

Report on the international and interdisciplinary conference «Building the Territorial Equity of Tunisia»

Cité des sciences, Tunis, 17-18 November 2011
04/01/2012

Texte

Ce colloque, qui s'est tenu les 17 et 18 novembre à la Cité des sciences de Tunis, a rassemblé une cinquantaine d'intervenants, chercheurs, enseignants, praticiens ou acteurs de la société civile, et quelque 130 participants.

Soutenu par l'ambassade de France via l'Institut français de Tunisie (IFT), par la Fédération tunisienne des clubs Unesco-Alecso (FTCUA) et par le Centre de recherche pour le développement international du Canada (CRDI), il est surtout le fruit d'une collaboration entre l'École nationale supérieure du paysage (ENSP) et ses partenaires tunisiens avec lesquels plusieurs projets scientifiques ont été montés depuis une dizaine d'années, grâce notamment aux liens maintenus avec l'un des anciens élèves de l'école, Moez Bouraoui, paysagiste DPLG et docteur en paysage, aujourd'hui professeur en Tunisie.

À leurs côtés, ont été également impliquées les deux écoles tunisiennes s'intéressant à l'urbanisme et à l'aménagement du territoire, l'École nationale d'architecture et d'urbanisme de Sidi Bou Saïd (ENAU) et l'Institut supérieur des technologies de l'environnement, de l'urbanisme et du bâtiment de Tunis (ISTEUB).

L'objectif du colloque, conçu juste après la révolution tunisienne, était de mettre en évidence les attentes sociétales du pays en termes de paysage et d'aménagement du territoire. Il a été l'occasion de recevoir les plus grands chercheurs tunisiens en ce domaine, Morcheb Chabbi, Ridha Boukraa, Sami Ben Haj et bien d'autres, et de leur donner la possibilité de faire entendre cette liberté de parole dont ils étaient privés depuis des décennies. À leurs côtés, les meilleurs spécialistes français de la Tunisie, Pierre Signoles et Jean-Marie Miossec, ont apporté leur précieuse contribution, après que Fathi Ennaïfer, ancien directeur général de l'aménagement du territoire, aujourd'hui expert international en planification territoriale, a présenté la conférence d'ouverture du colloque.

Plusieurs chercheurs de haut niveau, tunisiens ou venus de France, du Canada, de Belgique ou du Maroc, ont ensuite présenté leurs contributions à cette construction d'une équité territoriale dont la Tunisie a un besoin urgent, en alternance avec des professionnels du paysage, de l'architecture ou de l'urbanisme et avec une quinzaine de doctorants qui ont représenté l'avenir de la recherche et de l'enseignement supérieur en Tunisie.

Parmi les intervenants de la première session, on aura remarqué les contributions d'Alia Gana et de Gilles van Hamme qui ont analysé le résultat des récentes élections comme un reflet des inégalités socioterritoriales, ainsi que celle de Yassine Turki qui a recherché les enjeux territoriaux dans les propositions des partis politiques et dans les appels de la société civile. Les autres contributions ont porté essentiellement sur les inégalités régionales qui ont joué un rôle déterminant dans l'histoire récente de la Tunisie (Ennaïfer, Miossec).
Les questions environnementales, qui ont été traitées dans la deuxième session, ont particulièrement mis l'accent sur les phénomènes de rejet par les populations locales des politiques de création d'aires protégées (Boukraa, Ben Haj), ainsi que sur la question, cruciale pour un pays méditerranéen, de la répartition des ressources en eau qui a été abordée ici par une comparaison entre le Maroc et la Tunisie (Saïdi, Gana).
En introduction de la troisième session, André Torre a abordé la question des conflits et de la manière dont ils peuvent être le révélateur d'une démocratie active et un outil pour la construction de nouvelles gouvernances dont la Tunisie d'aujourd'hui a le plus grand besoin. Dans cette même session, le professeur d'architecture Ali Djerbi nous a rappelé comment l'urbanité se construit différemment dans les villes du Nord et du Sud de la Méditerranée et plaidé pour que « la cité redevienne un espace de vie ». Plusieurs présentations ont ensuite abordé la question des relations entre la ville en expansion et les territoires agricoles qui l'entourent, notamment celle, fort remarquée, de Saloua Toumi à propos de l'agriculture urbaine à La Soukra.
L'urbaniste Saïd Almi nous a enfin éclairés sur l'idée de projet local développée par Alberto Magnaghi, en ouverture de la quatrième session qui a ensuite laissé la place à plusieurs paysagistes (Barcat, Chatti, Loukil) qui ont fait part de leurs diverses expériences en Tunisie et dans le monde méditerranéen.
L'ensemble des contributions, qui n'ont pas pu être toutes citées ici, est présenté sur le site Internet du colloque où les présentations peuvent être téléchargées.

Le colloque s'est terminé par une table ronde, animée par Catherine Chomarat-Ruiz, durant laquelle a été abordée la question de la formation des compétences en matière d'aménagement du territoire. Une dizaine de paysagistes, de professionnels ou de chercheurs ont contribué aux côtés d'autres spécialistes de l'aménagement à une réflexion sur ce thème.

Soucieux d'affirmer une réelle interdisciplinarité, le colloque organisé du côté tunisien par le Club Unesco « Savoir et développement durable » s'est déroulé dans un lieu ouvert à toutes les disciplines et à tous les publics : la prestigieuse Cité des sciences à Tunis.

Soucieux également de rester proche de la réalité des questions territoriales auxquelles il se voulait sensible, il s'est prolongé durant toute la journée du samedi 19 novembre par un voyage à Sidi Bouzid où les participants furent accueillis par les acteurs locaux de la révolution tunisienne : l'Association citoyenneté et culture numérique » (Accun) de Menzel Bouzaiene, l'association Horizon - Coopération sociale antichômage de Sidi Bouzid, et l'association Appel de la Terre de Maknassy.

Déjà relayé par la presse, la radio et la télévision locales, ce colloque donnera prochainement lieu à une publication qui sera certainement l'occasion d'une nouvelle manifestation durant l'année prochaine.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Mots-clés

Équité territoriale, paysage, aménagement de l'espace, environnement, Tunisie
Territorial equity, landscape, space development, environment, Tunisia

Bibliographie

Auteur

Roland Vidal

Organisateur du colloque pour la partie française
Ingénieur de recherche, École nationale supéreure du paysage de Versailles-Marseille
Courriel : r.vidal@versailles.ecole-paysage.fr

Pour référencer cet article

Roland Vidal
Compte rendu du colloque international et interdisciplinaire « Construire l'équité territoriale de la Tunisie »
publié dans Projets de paysage le 04/01/2012

URL : http://www.projetsdepaysage.fr/fr/compte_rendu_du_colloque_international_et_interdisciplinaire_construire_l_quit_territoriale_de_la_tunisie_